Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Queer suis-je?

Queer suis-je?

pro-feminist/animal-friendly/anti-fascist/queer-positive


Petit dictionnaire des expressions qu'il serait bien cool d'arrêter d'employer. Aujourd'hui: Avoir des couilles.

Publié par Bonnie Braun sur 11 Août 2017, 17:39pm

Petit dictionnaire des expressions qu'il serait bien cool d'arrêter d'employer. Aujourd'hui: Avoir des couilles.

Parce que j'en ai marre d'entendre tous les jours des expressions qui m'agressent les oreilles et qui insultent mes convictions militantes, j'ai décidé à partir d'aujourd'hui, de publier régulièrement un billet sur toutes les expressions sexistes et discriminantes de notre bonne vieille langue française (mais qui existent également dans plein d'autres langues et pays je vous rassure) qui sont entrées dans notre langage courant, et dont nous avons bien du mal à nous débarrasser. 

Des expressions souvent employées sans véritable mauvaise intention, ni grande réflexion de la part des personnes qui les utilisent, mais qui s'inscrivent dans une looooongue tradition de sexisme et hiérarchisation des êtres de part leur apparence, leur culture, leur ethnie, leur genre, leur sexe, leur sexualité, etc...

Je n'ai pas grande prétention en faisant cela, juste un petit espoir que vous, (nous) changions nos habitudes de langage, car je vous jure que la langue française est bien assez riche pour trouver d'autres formulations (et puis rien n'empêche non plus d'en inventer de nouvelles au besoin).

L'expression du jour: "Avoir les couilles de..." faire ou dire quelque chose.
Alors, si l'on analyse cette expression, cela voudrait dire que les couilles (ou testicules), seraient considérées comme un symbole de virilité et donc de courage. La variante "avoir des couilles au cul" existe également avec le même sens.

Inversement, la lâcheté ou la faiblesse seraient attribuées aux personnes dépourvues de ces attributs. Notez bien que le terme de « couilles molles » est aussi employé pour le manque de courage. 

Cela fait beaucoup de couilles me direz-vous (surtout pour moi), et nous arriverions donc à la conclusion que seuls les hommes porteurs d’une paire de testicules seraient des personnes courageuses...

Je ne vous ferai pas l'affront de vous démontrer d'avantage le sexisme de cette expression qui continue à être employée partout et tout le temps, par tout un tas de gens dans la vie de tout les jours et ce, indifféremment de leur genre ou leur sexe.

Il serait alors plus judicieux d'employer des expressions comme:  il/elle a le courage de... ou c'est un.e lâche... (en employant des mots qui existent déjà en fait), afin d'éviter de perpétuer une expression qui n'a plus aucune raison d'exister dans un monde où les personnes non pourvues de testicules ont déjà clairement démontré à mainte et mainte reprises leur courage et leur force.

À très vite pour une nouvelle expression surannée. 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents