Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Queer suis-je?

Queer suis-je?

pro-feminist/animal-friendly/anti-fascist/queer-positive


Où sont les femmes?

Publié par Bonnie Braun sur 18 Décembre 2016, 13:15pm

Où sont les femmes?

J’achève le premier trimestre de concerts de ma petite salle de musiques actuelles locale, et malgré une bonne qualité artistique et de belles découvertes, j’en ressors un peu dubitative.

 

En effet, de mon œil averti (que certain.e.s mauvaises langues diront déformé) je n’ai pu m’empêcher de remarquer, que sur la petite trentaine d’artistes programmé.e.s de septembre à décembre, seuls 3 groupes étaient mixtes, et que sur ces 3 groupes: 2 dont la femme présente n’assurait que le chant, et 1 seul où le femme était chanteuse et instrumentiste (même si oui la voix peut aussi être considérée comme un instrument, je vous entends encore les mauvaises langues!)

 

Alors bien entendu ça me pose question. Les femmes sont-elles moins compétentes? Sont-elles moins présentes dans les musiques actuelles et pourquoi ? Le programmateur de cette salle est-il misogyne ?

 

Autant de questions qui mériteraient qu'on s'y attarde sérieusement et plus longuement (tu peux d'ailleurs aller voir la vidéo plus bas si tu veux approfondir le sujet.)

 

Pour la dernière question je sais que la réponse est non (car je le connais bien) mais même inconsciemment de sa part, on est loin de la parité, et c’est assez révélateur de ce que l’on observe dans ce milieu.
Les postes de producteurs, programmateurs, directeurs de salle, sont en grande partie monopolisés par la gente masculine, bien souvent les femmes sont relayées à des postes liés à la communication ou aux relations publiques. Les métiers techniques (ingénieur du son, réalisateurs artistiques) sont là aussi, très souvent la chasse gardée des hommes.

Que ce soient les créatrices, les artistes, les manageuses, les tourneuses, les amatrices, les mélomanes, toutes doivent constamment justifier leur place, "faire leurs preuves", là où la présence des hommes est considérée comme naturelle.

Alors même si je sais que l’on va une fois de plus me qualifier de féministe acharnée (toujours les mêmes langues) je pense que verbaliser cette domination masculine dans ce milieu peut à terme nous permettre d’identifier le sexisme ordinaire. En faisant plus attention de programmer d'avantage de groupes et d’artistes féminines (sans les cantonner aux Femmes s’en mèlent, qui prouve bien le besoin de visibiliser les artistes féminines sur la scène musicale émergente) et en laissant un peu plus la place à des femmes sur des postes qu’elles n’ont pas l’habitude d’occuper, nous pourrons alors espérer éradiquer cette discrimination qui ne dit pas son nom.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents