Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Queer suis-je?

Queer suis-je?

Billets d'amour, d'humeur et d'humour d'une dure à queer

Publié le par Bonnie Braun
ExHétera

Dans ce billet je vais te parler de la fille dont nous avons toutes été amoureuses au moins une fois dans notre vie, la fille qui nous a fait tourner la tête dans notre jeunesse, et certainement la première fille à nous avoir brisé le cœur, la fille qu’on sait que l’on n’aura jamais mais sur laquelle on aime tant fantasmer, la fille majoritaire dans notre société, je veux parler de : La fille HÉTERO.

La fille hétéro (ou l’ « hétéra ») et son rapport aux lesbiennes, c’est un concept en soi, et c’est une longue histoire en ce qui me concerne car oui, je l’avoue (et pour reprendre les termes d’Océane Rose Marie) je suis HÉTÉROPHILE.

On a toutes eu une « meilleure amie » au collège ou au lycée, tu sais la fille complètement hétéro (pour peu qu’on le soit complètement à cet âge) qui sortait avec tous les mecs et que tu aimais en secret. Tu détestais ces mecs avec qui elle sortait, tu ne comprenais pas ce qu’elle foutait avec ces gros débiles, mais elle et toi c’était à la vie à la mort, sœurs de sang et toutes ces conneries alors du coup tu faisais avec. Tu te délectais du moindre contact physique avec elle, et tu espérais toujours qu’un jour elle se rende compte qu’en fait, tu étais 1000 fois mieux que tous ces types et que c’était toi l’amour de sa vie. Bon ça n’arrivera jamais et tu fantasmeras toutes tes années d’ado sur elle sans jamais lui avouer.

Il y avait aussi LA prof, jeune, belle, drôle, sympa, (en complète objectivité). Tu rentrais le soir chez toi et tu te disais : « je crois qu’elle m’aime bien », juste parce qu’elle t’avait vaguement souri un jour dans un couloir. Tu t’imaginais sa vie, comment elle était en dehors des cours. Tu te disais qu’elle pourrait peut-être tout plaquer pour toi et tu faisais tes premiers rêves érotiques sur elle. L’année d’après elle était mutée dans un autre bahut et toi tu étais au bout de ta vie, tu chialais toutes les larmes de ton corps pendant 2 semaines avant de passer à autre chose (oui parce que ça passe vite à cet âge)

A l’âge adulte, pour ma part, j’ai vite appris à déceler les hétéras, les appréhender et même à jouer avec, mais j’avoue que, au delà d’un pseudo challenge, j’ai une fâcheuse manie de vraiment m’enticher de filles hétéros. (« ça c’est ta peur de l’engagement Bonnie! typique! »). Dans ma vie j’en ai « fréquenté » pas mal. La plus croisée, est la fille « hétéro-biE- curieuse » qui cherche un peu d’« exotisme » en dehors de son couple, une expérience, ou carrément un plan à 3 avec son mec. En règle générale soit c’est un trip du mec, soit le sien mais comme elle n’ose pas assumer sa bisexualité et se retrouver seule au pieu avec une nana elle convainc (sans trop de difficulté) son mec de participer. Bon en soi, coucher avec une nana déjà en couple avec un mec pourquoi pas, mais de là à ce qu’il soit présent faut pas déconner !

Puis il y a la fille hétéro dont tu es « l’exception », sa toute première histoire d’amour avec une fille. Alors là ATTENTION celle-ci, tu le sens elle va te briser le cœur! C’est écrit en énorme sur son front, en mode WARNING mais tu y vas quand même et BIM dans l’mur! Elle ne sait pas si elle est hétéra, biE ou lesbienne refoulée : « non mais moi j’en ai rien à foutre des cases, c’est vrai on tombe amoureuse d’une personne avant tout, et toi c’est de toi dont je suis tombée amoureuse pas de ton sexe! »

Ouais c’est ça rien à foutre des cases mon oeil… Elle n’en parlera finalement à personne car n’assumera pas vraiment, et tu seras son amour secret, la seule et unique fille de sa vie. Le jour où « l’expérience » s’arrêtera « c’était sympa, on s’est bien amusées, je t’ai aimée tu sais mais je retourne avec un mec finalement c’est plus simple pour moi», là tu sombreras, c’est moche, très moche même, mais bon ON T’AVAIT PRÉVENUE !!!

Puis ta pote hétéra qui te dit « Moi, si je devais coucher avec une fille un jour ce seraitavec toi ! » ou « parfois les mecs sont tellement cons je me demande si je devrais pas passer aux filles ! » Elles roulent des pelles à des nanas en soirée pour le « fun » mais elle fait partie de toutes celles qui ne passeront JAMAIS le pas. Elles aiment que tu les dragues, (c’est toujours flatteur), mais « non tu comprends moi il me faut un mec, une bite, avec une fille ce serait bizarre, il me manquerait quelque chose puis je saurais pas comment faire… ». BLABLABLA

Bon autant te dire que même si la fille hétéro t’a permis de connaître tes premiers émois amoureux, elle reste une galère sans non. Au delà d’un petit plan drague ou d’un plan cul, tu sais que tu ne pourras jamais rien espérer d’elle puisque par définition elle est HÉTÉRA.

Alors, OUI je te vois venir, il arrive (PARFOIS) que la fille hétéro finisse par ne plus l’être, par une révélation, une illumination, une amour passionné et VLAN ! Bienvenue dans la dark side ! Pour le meilleur et pour le pire. C’est vrai ça arrive. Bon moi ça ne m’est jamais arrivé, mais je sais que ça existe, comme les extra-terrestres même si j’en ai jamais vu. Alors bien entendu, tout cela reste de la caricature et tu l’auras compris plus (au moins) proche de la réalité. Les sexualités font partie d’un prisme bien trop large et fluctuant pour touTEs nous ranger dans des cases (« ouais y'a pas de cases! ») même si les filles hétéros ont quand même souvent l’habitude de s’y mettre toutes seules.

Je vous aime HÉTÉRAS au grand coeur

B.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog